12 Étapes Essentielles Pour Ouvrir Un Salon De Coiffure

1) Connaître ses démarches légales

Du point de vue de l’entrepreneur, il est possible d’ouvrir un salon de coiffure sans détenir de diplôme. Néanmoins, il est nécessaire que l’un de vos salariés soit titulaire de l’un des diplômes requis pour l’exercice de l’activité artisanale de coiffeur : 

2) Choisir le bon statut juridique

SARL SAS, cela vous parle ? La majorité des salons de coiffure exercent sous le statut d’entreprise individuelle. Néanmoins depuis une dizaine d’années, il y a une nette augmentation de la création d’entreprise SARL en se basant sur les chiffres du répertoire des métiers. Plusieurs questions doivent être posés avant de choisir son régime fiscale et débuter la rédaction des statuts. Pour savoir quel statut juridique est adéquat, il y a trois critères à évaluer. 

Le régime fiscale – Les entreprises dépendent soit de l’impôt sur les sociétés (33,33% du bénéfice de l’entreprise), soit du barème de l’impôt sur le revenu, basé sur la situation familiale du franchisé. Selon le statut de la société, cette situation peut-être optionnelle ou rendue obligatoire.

Le régime social – Les entreprises dépendent soit de l’impôt sur les sociétés (33,33% du bénéfice de l’entreprise), soit du barème de l’impôt sur le revenu, basé sur la situation familiale du franchisé. Selon le statut de la société, cette situation peut-être optionnelle ou rendue obligatoire.

La protection du patrimoine – La protection du patrimoine varie selon les les statuts. Certains prévoient une protection partielle tant dis que d’autres permettent de limiter la responsabilité de l’entrepreneur à ses seuls apports, sous  réserve qu’il n’y ait pas de caution personnelle vis-à-vis d’une banque par exemple. 

3) Connaître ses besoin financiers

Considérer ces coûts

Légal – De nombreux coûts sont à prendre en considération avant l’ouverture de son propre salon de coiffure. L’assurance de responsabilité civile professionnelle, la cotisation foncière des entreprises (CFE), la SACEM, les cotisations sociales en fonction du statut juridique, auxquels peuvent s’ajouter des frais bancaires.

Ressources humaines – Il existe un simulateur permettant d’évaluer rapidement le coût d’une embauche. Vous pourrez calculer les aides auxquelles vous aurez droit et combien touchera l’employé comme salaire net mensuel.

Loyer – Il faut bien sûr prendre en compte le loyer pour votre local, avec les charges locatives (eau, électricité).

Matériaux – Il est nécessaire de faire un premier investissement qui peut s’avérer conséquent. Afin d’acquérir le matériel de coiffure, le mobilier, les fournitures et les produits consommables.

4) Identifier la cible du salon de coiffure

Hommes / Femmes – Il est important de définir une cible en terme de clientèle, cela détermine la nature de vos services. Plusieurs questions peuvent se poser. Est-ce que le salon s’adresse plutôt aux aux hommes ou aux femmes ? Quelles seront les exigences des clients en terme de prix ? Quels types de services sont proposés ? Quel particularité vous distingue ? Par ailleurs, il est nécessaire d’établir une étude de l’environnement commercial, afin d’identifier le type de clientèle fréquente le quartier.

5) Choisir son ambiance

Nom – Créez un salon avec un nom qui claque ! Le nom d’un salon permet déjà de créer un début de relation avec sa clientèle. Ce nom doit correspondre à l’image et au positionnement souhaité, ainsi le client peut se projeter facilement. Choisir un bon nom est un moyen de « planter le décor », tout en donnant des indices sur le service proposé. Le tout étant de trouver un nom dont vous êtes fier et qui vous engage sur la durée.

Thème Couleur & Logo – Le choix de décoration du salon est une décision importante, qui influence grandement l’attractivité du salon. L’idée étant de laisser libre cours à sa créativité, tout en essayant de répondre à certaines attentes.

6) Choisir un lieu

Fréquence de Passage – Il est important de choisir un lieu stratégique. Une rue commerçante ou une galerie commerciale sont des lieux de choix. Le salon doit être facile d’accès par différents moyens de circulation, et avec une large capacité de stationnement aux alentours. Ce sont des facteurs qui avantagent grandement le développement commerciale, et favorisent à la pérennité du salon.

Localisation de la compétition – Le choix du lieu est important. Il peut être intéressant de démarrer sur les bases d’un salon de coiffure déjà en place. Cela permet notamment de profiter d’une clientèle déjà existante et d’acquérir le droit de bail. Plusieurs options sont également envisageables. Tout d’abord il faut pouvoir justifier de l’utilisation d’un local dans lequel sera exercée l’activité de coiffure, déterminer l’adresse de l’entreprise, ou le siège sociale pour une société.

7) Trouver son distributeur

Le choix du fournisseur se fait principalement en fonction des marques que ce dernier propose. Dans le but de fidéliser ses clients, il est important de s’intéresser à la notoriété des marques. Depuis quelques années, il y a une multiplication des marques de produits cosmétiques. L’enjeu est alors de trouver celles qui correspondent le mieux à vos exigences et celles de vos clients. Dans un premier temps, il est préférable de se documenter sur les enseignes reconnues internationalement, et sélectionner quelques marques.

8) Rechercher un(e) collaborateur(trice)

Collaborateur(trice) ou seul(e) – C’est avant tout une question d’ordre personnel. Tout dépends de vos motivations. Si vous avez un besoin d’autonomie et de flexibilité, l’entrepreneuriat en solitaire peut être une solution. Néanmoins, associer des capitaux reste un moyen d’aller plus vite dans la construction de son projet. De quelles compétences avez-vous besoin ? Monter et piloter un projet nécessite des qualités variés. Un associé peut être une solution pour partager le capital social de départ, plutôt que couvrir tous les frais depuis son patrimoine personnel.

Où Rechercher – Hormis les annonces sur internet, il existe de nombreux événements dédiés à l’association d’entrepreneurs. Meet up, networking, statups week-end, apéro entrepreneurs, speed meeting, ces événements donnent la possibilité de présenter votre projet, et dire ce que vous recherchez.

9) Préparer la promotion

Google maps – Pour préparer la promotion de votre salon, être référencé sur Google Maps s’avère être un minimum de nos jours. Vos clients et partenaires potentiels auront besoin de pouvoir vous identifier sur internet. Afin d’être visible sur les services de cartes et itinéraires en ligne, vous pourrez passer par trois outils différents : Google Maps, ViaMichelin et Mappy.

Page facebook – Un autre moyen fiable d’élargir sa visibilité sur internet, c’est d’être présent sur réseaux sociaux. Facebook, Twitter restent des incontournable en terme de réseaux sociaux grand public. Pour les réseaux sociaux dédiés à l’image : Instagram, Pinterest et Snapchat. Comprendre les codes propres à chaque support est essentiel pour réussir son arrivée sur les réseaux sociaux.

10) Fixer vos prix de prestations

Fixer le prix de vos prestation est une étape décisive dans le positionnement concurrentiel de votre salon. L’objectif étant de se placer de manière compétitive vis-à-vis de la concurrence, tout en répondant aux attentes des clients. Plusieurs facteurs sont à prendre compte pour déterminer le coût du service (temps passé, produits utilisés, image de marque). Il faut également considérer ses coûts (charges directes et indirectes), son savoir faire.

11) Se servir d’un logiciel pour gérer votre salon 

Découvrez Miasoft un logiciel puissant et convivial pour salons et instituts, utilisé par des milliers de professionnels du secteur de la coiffure et de la beauté.

Outil de gestion de salon – Une fonctionnalité permet d’éditer des statistiques multi-critères, personnalisables et paramétrables. Il existe un choix varié de statistiques, qui vous aideront dans la gestion de votre entreprise. Vous pourrez suivre des objectifs précis, avec la possibilité d’envoyer directement vos données chez votre comptable.

Logiciel de caisse – Un logiciel de caisse vous assiste dans la gestion des tickets de caisse et dans le rendu de monnaie. Simple et intuitif, l’outil permet d’intégrer plusieurs clients sur une même fiche de caisse. Pour une famille, cela permet de regrouper les prestations sur une même carte de fidélité. Vous avez également la possibilité de mettre en attente des factures, et d’afficher des publicités sur les tickets clients.

Logiciel de réservation – Le logiciel permet d’intégrer tous les rendez-vous directement sur votre site internet. Avec le planning en ligne, les clients peuvent voir vos disponibilités en temps réel, avec un système de confirmation automatique pour le client, par mail ou SMS.

Logiciel d’inventaire – Le logiciel Miasoft permet également de faciliter la gestion des entrées et sorties de stock. Avec la possibilité d’intégrer une base de produits fournisseurs pour simplifier la gestion des stocks. Les commandes et livraisons peuvent êtres gérées automatiquement, avec un système de consultation pour effectuer des modifications.

12) Préparez un budget communication

Publicité locale: Google – Il est stratégique de prévoir un budget communication. Avoir des publicités sur Google est un avantage de taille. Les publicités sont diffusées de manières ciblées, selon certains critères comme la localisation ou les centres d’intérêts des internautes. Quand les utilisateurs de Google font leurs recherches pour choisir où aller, quoi acheter, votre entreprise aura d’avantage de visibilité grâce aux publicités.

Cartes de parrainage – La carte de parrainage permet aux clients de bénéficier de certains avantages. C’est un bon outil de communication, permettant de faire marcher le bouche-à-oreille. Idéal pour attirer de nouveaux clients, c’est aussi un moyen de fidéliser sa clientèle.

Publicité réseaux sociaux – Pour gagner en visibilité sur les réseaux sociaux, il est efficace de diffuser des campagnes publicitaires. Facebook et Twitter propose des fonctions permettant de diffuser vos publicités de manières ciblées, à des internautes susceptibles d’être intéressés par vos services.

Stage de préparation – Il est parfois conseillé de prendre quelques cours de communication et marketing pour pouvoir lancer sa communication !

13) Connaître son avantage sur la concurrence

Pourquoi vous? – Une méthode très simple pour évaluer son avantage concurrentiel. Il suffit de repérer cinq à six caractéristiques de votre service, au regard du consommateur. Ensuite, évaluez ses concurrents sur chacun de ces critères, avec une note de zéro à dix. Faite de même avec votre propre marque, puis comparez les deux scores. L’image de marque, la disponibilité, la qualité de l’offre, le service après vente et l’innovation technologique sont autant de critères à évaluer pour se placer en terme de compétitivité.